Des algorithmes et des hommes (cc @alicanth @jcferaud)

« Et si les journalistes n’écrivaient que ce que les lecteurs lisent ? » sur W.I.P (Slate.fr)
« At Yahoo, Using Searches to Steer News Coverage » , sur le New York Times
« Nous ne sommes pas (encore) des robots-journalistes ! » , sur Mon Ecran Radar

Les liens du RTBF Labs (semaine du 28 juin au 2 juillet)

Synthèse hebdomadaire de ma veille quotidienne, effectuée dans le cadre du RTBF Labs. Suivez-là sur Twitter ou abonnez-vous à sa newsletter. Continuer la lecture de « Les liens du RTBF Labs (semaine du 28 juin au 2 juillet) »

Les enjeux du #Datajournalism

Présentation effectuée par ActuVisu ce jeudi lors d’une séance du SocialMediaClub français consacrée au datajournalism (contextualisation, valeur ajoutée, modèle économique, changement organisationnel, acteurs…)

Notre objectif était de montrer que les datas seront à l’origine du prochain grand jaillissement de valeur, que le datajournalism est devenu incontournable pour les rédactions, et qu’il est à la fois, encore expérimental et tout à fait à porté de main.

Image By mkandlez on Flickr

Journaliste et militant pour un internet libre

Par définition, le journaliste professionnel doit tendre à l’objectivité, détailler les faits et se poser au-dessus de la mêlée afin de fournir une analyse la plus impartiale possible. Difficile donc de nier l’incompatibilité fondamentale à se revendiquer journaliste et, dans le même temps, à militer activement pour une cause, quelle qu’elle soit.

Net Neutrality from Flickrs Robin Dude
"Net Neutrality" from Flickr's Robin Dude

Mais pourriez-vous un seul instant imaginer un journaliste qui soit fondamentalement opposé à la liberté d’expression ? Un rédacteur en chef d’une radio ou d’une télévision qui défendrait la censure exercée par une dictature ? Un patron d’un journal qui accepterait sans broncher une injonction judiciaire dictée par une junte militaire ?

Autrement dit, peut-on être journaliste sans être viscéralement attaché à la liberté de la presse ?

Difficile de répondre autre chose que « Non !  » …

Alors pourquoi en serait-il autrement pour le web ?

Peut-on décemment se revendiquer journaliste et ne pas militer implicitement pour un internet libre, ouvert, non filtré, respectueux des droits et libertés fondamentales des individus à l’utiliser pour s’exprimer ? Peut-on user de cette liberté de parole pour gagner sa croute et feindre d’ignorer que certains veulent la surveiller de manière systématique et restreindre l’usage des supports via lesquels elle s’exprime à leurs seuls affidés ?

Est-ce qu’assumer ouvertement cette part de subjectivité rend moins crédible ou moins fiable un journaliste dans son traitement de l’information, qu’elle soit technologique, économique, sportive, musicale, cinématographique, …  ?

Ce qui rend le journalisme si nécessaire à la bonne santé d’une démocratie, n’est-ce pas le fait que son exercice-même soit conditionné par la défense de certaines valeurs ?

Comme une sorte de militantisme naturel en faveur de la liberté pour tous d’ouvrir sa gueule sur le mode de son choix …

MAJ: 20H00

Pour ceux que la discussion intéresse, L’Association des Journalistes Européens (AJE) organise mercredi prochain (le 31 mars à 11H) une conférence-débat sur le thème « Liberté de la presse, liberté numérique : deux combats inséparables ? », avecJean-François Julliard, directeur de Reporters Sans Frontières et Jérémie Zimmermann cofondateur et porte-parole de la Quadrature du Net.

Adresse:  Centre d’accueil de la presse étrangère
Grand Palais – Cours la Reine – Perron Alexandre III –  75008 Paris
métro : Invalides / Champs-Elysées Clémenceau
Confirmer via le groupe Facebook de l’AJE.

Journalistes, enfermés dans un univers en expansion

Présentation de cette initiative des Radios Publiques Francophones, qui sera menée du 1er au 5 février prochain.

N’hésitez pas à envoyer vos bonnes infos, des liens vers des articles de blogs, de podcats amateurs, etc, sur le compte Twitter de l’opération ou sur ceux des 5 journalistes. Il y a là, je pense, une réelle opportunité pour faire connaître de nouvelles sources pertinentes et « trustable » d’informations à faire remonter à la surface des médias traditionnels !

Benjamin Muller (France Info), Nour-Eddine Zidane (France Inter), Janic TREMBLAY (Première Chaîne de Radio-Canada), Anne-Paule MARTIN (RSR – La 1ère) et Nicolas WILLEMS (La Première-RTBF)

UPDATE:29/01 Le Post.fr consacre son Twitt’heure à cette expérience. Merci à Dorothée Loffroy.

Ils en parlent:

Europe1
Techcrunch
Vincent Abry
Le Telegramme
AFP
Le JDD
Le Nouvel Obs
France Info

2.000 $ le tweet. A prendre ou à laisser ?

Leo Laporte est un des journalistes traitant des nouvelles technologies que j’apprécie énormément. Depuis plusieurs années, ses podcasts audio et vidéo (des « Netcast », comme il aime les appeller) figurent tout en haut de ma playlist et la qualité de ses analyses, la rigueur de son travail et surtout la diversité des sujets qu’il maitrise est vraiment impressionnant. Sa fiche Wikipédia est aussi longue que le bras et la liste des ses collaborations à divers shows en dit suffisamment sur les qualités du bonhomme.

Continuer la lecture de « 2.000 $ le tweet. A prendre ou à laisser ? »