« Vendredi et Compagnie », sur Canal C

Image Hosted by ImageShack.us

Petit retour aux sources ce vendredi soir à Canal C, la télévision locale où j’ai fait deux de mes stages en tant qu’étudiant et où j’ai fait mes premières piges rémunérées en tant que journaliste. C’était en 2000-2001 …

Merci à Lucie Hiel de m’avoir invité à m’exprimer à propos des réseaux sociaux et merci à Baudouin Lénelle, son rédacteur en chef, pour la chouette discussion que nous avons eue en sortie du plateau.

Diederick … again

L’homme qui traque les vieilles à poil dans les hôpitaux de campagne a récidivé. Au grand dam de l’Entente Cordiale des Journalistes Universitaires, et de l’Amicale des Décorateurs de Studio de Télévision, il organise désormais des parlottes en terrasse de bistrot…. Mais où va-t-on ma bonne dame, où va-t-on ?!

T’as ta carte ? T’es de la Police ?

Il s’en passe des choses en province (pour les Bruxellois et les Français, passé le Ring à Overijse on est à deux doigts de Perpète-les-Bains, donc je précise). A Charleroi, à Liège mais aussi à Namur.

C’est donc là que Diederick Legrain pratique son métier. Mais, parce qu’il sort des clous, remet en cause les poncifs tortueux (et torturés) du « journalisme de qualité », qu’il a un blog, qu’il fait des vidéos (parfois pas toujours super) drôles et qu’il les met sur Youtube, qu’il fait gagner des pleins de bagnoles (alors que d’autres se contentent de filer des DVD), qu’il ose des trucs et en réussit certains, qu’il donne son avis et offre la possibilité à ses lecteurs de donner le leur, Diedrick a récemment été convié à un diner de confraternels.


Continuer la lecture de « T’as ta carte ? T’es de la Police ? »

Fredéric Laloux fait le plein

Sans Bureau Fixe (par solidarité avec les sans-abris), not’ golden parachuté secrétaire d’Etat a surtout un sens aigu de l’auto-foutage de gueule.

Mis à part l’oreillette bluetooth (que même à Durbuy un 15 août est archi has-been), c’est quand même un des seuls types que je connaisse qui est capable, sans rire, de vous accuser de mettre le petit doigt dans le pot de miel alors qu’il a « Confitures Grand-Mère » tatoué sur le front