Journaliste et militant pour un internet libre

Par définition, le journaliste professionnel doit tendre à l’objectivité, détailler les faits et se poser au-dessus de la mêlée afin de fournir une analyse la plus impartiale possible. Difficile donc de nier l’incompatibilité fondamentale à se revendiquer journaliste et, dans le même temps, à militer activement pour une cause, quelle qu’elle soit.

Net Neutrality from Flickrs Robin Dude
"Net Neutrality" from Flickr's Robin Dude

Mais pourriez-vous un seul instant imaginer un journaliste qui soit fondamentalement opposé à la liberté d’expression ? Un rédacteur en chef d’une radio ou d’une télévision qui défendrait la censure exercée par une dictature ? Un patron d’un journal qui accepterait sans broncher une injonction judiciaire dictée par une junte militaire ?

Autrement dit, peut-on être journaliste sans être viscéralement attaché à la liberté de la presse ?

Difficile de répondre autre chose que « Non !  » …

Alors pourquoi en serait-il autrement pour le web ?

Peut-on décemment se revendiquer journaliste et ne pas militer implicitement pour un internet libre, ouvert, non filtré, respectueux des droits et libertés fondamentales des individus à l’utiliser pour s’exprimer ? Peut-on user de cette liberté de parole pour gagner sa croute et feindre d’ignorer que certains veulent la surveiller de manière systématique et restreindre l’usage des supports via lesquels elle s’exprime à leurs seuls affidés ?

Est-ce qu’assumer ouvertement cette part de subjectivité rend moins crédible ou moins fiable un journaliste dans son traitement de l’information, qu’elle soit technologique, économique, sportive, musicale, cinématographique, …  ?

Ce qui rend le journalisme si nécessaire à la bonne santé d’une démocratie, n’est-ce pas le fait que son exercice-même soit conditionné par la défense de certaines valeurs ?

Comme une sorte de militantisme naturel en faveur de la liberté pour tous d’ouvrir sa gueule sur le mode de son choix …

MAJ: 20H00

Pour ceux que la discussion intéresse, L’Association des Journalistes Européens (AJE) organise mercredi prochain (le 31 mars à 11H) une conférence-débat sur le thème « Liberté de la presse, liberté numérique : deux combats inséparables ? », avecJean-François Julliard, directeur de Reporters Sans Frontières et Jérémie Zimmermann cofondateur et porte-parole de la Quadrature du Net.

Adresse:  Centre d’accueil de la presse étrangère
Grand Palais – Cours la Reine – Perron Alexandre III –  75008 Paris
métro : Invalides / Champs-Elysées Clémenceau
Confirmer via le groupe Facebook de l’AJE.