Hadopi vs Licence Globale (version belge)

On finissait par se demander si et quand le débat qui a agité nos cousins Français autour de la rémunération des producteurs de contenus à l’heure du numérique arriverait (ou pas) chez nous, en Belgique … Et bien voilà, c’est désormais le cas puisque ce lundi, dans l’émission interMédias diffusée en direct sur le web (dispo en catch-up ), deux sénateurs, Philippe Monfils pour le MR et Benoit Hellings chez Ecolo (@BenoitHellings sur Twitter), ont annoncé vouloir déposer deux propositions de loi dont le moins que le puisse dire, est qu’elles ne vont pas franchement dans la même direction …

Ils en parlent :

Bientôt une loi belge contre le téléchargement illégal ? (RTBF.be)
Monfils défend un Hadopi à la belge (Le Soir.be)
Hadopi à la belge: début des débats ! (La libre.be)
Téléchargement illégal: faut-il légiférer ? (Karine Lalieux)

26/01:
Téléchargement: la SABAM ne veut pas d’une licence globale (RTBF.be)
Acta, le traité «secret» qui inquiète le web (Le Figaro.fr)
Hadopi n’est pas appliquée en France (Lalibre.be )
Une frite, sauce Hadopi une fois ! (Patrick Petit)
Vers un Hadopi belge (Techtrends.eu)
Het download-probleem (Boskabout, en Néerlandais)
Het groene downloadvoorstel en waarom het niet haalbaar is (Maarten Schenck, en néerlandais)
HADOPI belge ? (forum ADSL-BC)
(signalez-moi les autres articles qui traitent du sujet, je les rajouterai ci-dessus pour étoffer le dossier)

L’open-source menera le journalisme vers son âge d’or

Alan Rusbridger est éditeur en chef du Guardian News & Media. Inutile de vous dire que je souscris en plein à son analyse(en anglais) avec moults exemples à l’appui.

« S’il s’agit d’une forme de journalisme qui permet aux gens de se sentir impliqués, en laquelle ils ont confiance et qu’ils se sentent concernés, alors nous aurons déjà parcouru la moitié du chemin à propos du business modèle. C’est une des raisons qui doit nous réjouir en ces temps difficiles pour notre industrie. Si nous pouvions dépasser cette question du business modèle – et c’est un gros « si » – alors il est peut-être possible d’échapper à la rubrique nécrologique et de se diriger bien au contraire vers quelque chose qui ressemblera fort à l’âge d’or du journalisme. »

via @bdescary, @eogez et @apduplessis

A lire également:

NewAssignement: un journalisme Open Source
Le wiki et l’open source appliquée au documentaire
What’s Next for Open Source and Public Media?

Eghezée devient une commune Plone

C’est avec un certain plaisir que j’ai découvert ce soir la nouvelle version du site de ma commune. Eghezée fait désormais partie des 25 « communes Plone »(plus d’infos) de Belgique, du nom de ce logiciel open-source qui permet aux communes participantes de mutualiser leurs efforts de développements et surtout de se réapproprier le contrôle de leur site en formant des techniciens en interne (et non plus en payant des « consultants » pour ajouter deux lignes de code dans un système fermé)

Bref, voilà une nouvelle qu’elle est bonne ! Merci à Dominique Van Roy, mon bourgmestre, de me l’avoir signalé par mail. Reste plus qu’à livecaster le conseil communal maintenant ! 🙂

Apple va « ouvrir »son iPhone

Et voilà à quoi la bestiole va ressembler.

The image “https://i2.wp.com/www.blogsmithmedia.com/www.engadget.com/media/2007/10/jailbreak-apps-1-1-1.jpg?w=640” cannot be displayed, because it contains errors.

Bon, d’accord, ce n’est pas encore l’OpenBar-Happy-Hours-All-Inclusive (Engadget parle de « signatures numériques » pour ces nouvelles applications), mais c’est un bon début. Non ? Allez, plus que la 3G et il commencera à ressembler à un téléphone … 😛

Pour ceux qui l’aurait ratée, cette vidéo fait quand même froid dans le dos …

UPDATE: celle-là aussi ! (thanx Rhoooo pour le lien)


Analyse de l’iPhone
Uploaded by gpfrance

Technorati Tags:

Les logiciels libres que j’utilise

Denis me demande, sur une idée de Moosh, de faire la liste des logiciels libres que j’utilise fréquemment.

Flock: LE navigateur idéal pour blogguer, basé sur le moteur de Firefox.
VLC: un player qui turbine tous les formats vidéo (et les sous-titres, pratique pour les séries US chopées en P2P)
Audacity: un excellent soft de montage audio, simple et léger
NeoOffice: le traitement texte d’OpenOffice pour mac
WordPress:la plate-forme qui pousse mon blog (indeed, merci Benoît)

Les vidéos du Yulbiz: Monique Webatou

Chouette discussion avec Monique, seul PR7 de la blogobule francophone et plus que jamais militante pour un web accessible. Elle lance d’ailleurs un appel à tous qui voudrait contribuer à un projet de médiatisation de cet enjeu… Any ideas in da roomm ?

Cliquez ici pour télécharger la vidéo

Technorati Tags:

PloneGov nominé au « Most innovative good practice” Award de l’Union Européenne

Nicolas Bossut me signale qu’un des projets de sa boîte, ZeaPartners, baptisé « PloneGov », a été retenu parmi 311 projets de 32 pays différents pour “Most innovative good practice” Award décerné par la Communauté Européenne.

Basé sur le plate-forme open-source Plone, comme son nom l’indique, ce projet permet de développer un ensemble d’outils génériques rencontrant les besoins des collectivités territoriales et des autres administrations publiques grâce à la mutualisation des ressources informatiques.

55 organisations publiques d’Europe, d’Afrique et des Amériques latine et du Nord participent au projet PloneGov. Toutes ont pour objectif la reconquête d’une certaine indépendance technologique par rapport à leur fournisseurs par le développement, essentiellement par elles-mêmes et de manière coopérative, des applications et des sites internet pour leurs propres usages et ceux de leurs citoyens.

Initié par des petites villes en relation étroite avec les communautés des logiciels Plone et Zope, le projet PloneGov est ouvert à toutes les collaborations. Il atteint déjà des villes de moyennes et grandes tailles, des régions et des parlements et s’étend sur trois continents et dans une quinzaine de pays.

Nicolas réalise actuellement un roadtrip en Afrique pour présenter ce projet et le faire connaître au plus grand nombre. Dans le mail qu’il m’a adressé depuis là-bas, il pointe différentes opportunités pour les pouvoirs publics africains de participer à PloneGov:

– implémenter à faible cout les dernières technologies de l’information
– lutter contre la fracture digitale nord/sud
– lutter contre la fracture numérique dans leurs populations en mettant en valeur l’outil « association directory » qui permet la mise  à disposition de mini-website pour les associations et PME. Ces mini-website, autogérés, permettent à chacun de faire la promo de  l’activité économique et sociale sur les territoires concernés.
– développer compétences et capacités en Afrique
– encourager la création de PME locale susceptibles de leur fournir des services
– …

L’arrivée d’africains dans notre communauté est également bénéfique pour les européens. Par leur masse, ils sont capables de développer à faible coût de nouvelles applications qui seront elles aussi  disponibles pour les villes européennes. Par ailleurs, les Africains ont une sensibilité très forte à la question de l’accessibilité des services eGov via téléphone mobile. Ces technologies nous intéressent également mais nous ne les avons jamais développées. Il y a fort à parier qu’ils le feront d’ici peu.

Nicolas souligne également quelques autres avantages non négligeables de son projet;

     * Une initiative « bottom up » : Lancé par de petites villes et villages, le projet s’est désormais développé à tous les niveaux des 
pouvoirs publics, depuis les collectivités territoriales jusqu’auxn parlements.
     * Un vrai projet open source : Architecturalement, PloneGov repose sur un ensemble d’outils 100% open source où chaque élément 
est compatible avec la licence GPL.
     * Un haut degré d’excellence : Les méthodes de travail de PloneGov sont basées sur des pratiques éprouvées par les communautés 
open source et qui ont déjà démontré leurs capacités.
     * Une ouverture internationale : Dans le monde entier, les  administrations publiques font face au défi de la fracture numérique. 
Par la mutualisation des ressources, PloneGov leur apporte une solution concrète à leurs problèmes.

Voilà, si ce projet vous semble porteur (en ce qui me concerne, vous l’aurez compris, j’y souscris bien volontiers), vous pouvez donc aller voter sur le site consacré à cet Award. La procédure est assez stricte mais permet de valider et de comptabiliser les votes de manière « fair » (ce qui ne semble pas être le cas pour tous les « concours » actuels, ceci dit en passant et sans vouloir polémiquer).

Faites également un tour parmi les autres projets (dont les 5 autres belges qui ont été retenus)

Plus d’infos (en anglais), sur le site de ZeaPartners (une boîte installé à Louvain-la-neuve et dans laquelle je n’ai aucune action, je tiens à le souligner)